-19- 

Technologie&plus

ont été écrits au format KML et les données ont pu être importées 
dans Google Earth pour un affichage pratique. Les vues en 2D et 3D 
telles que celles de l’itinéraire du véhicule représentées en Figure 3, 
peuvent être créées à partir des données post-traitées à l'aide du 
logiciel TBC. L’échelle des images peut être adaptée ; les images 
peuvent être superposées à des données provenant du radar pour 
améliorer la lisibilité des résultats de l’exploration.

Le terminal de traitement des données du véhicule a traité les trois 
coordonnées reçues en temps réel. Le récepteur était configuré 
pour envoyer les chaînes NMEA de coordonnées 3D (basées sur le 
système de coordonnées WGS84) à l’ordinateur via le port RS232. Des 
données supplémentaires ont été collectées à l'aide de la fonction de 
topographie continue du contrôleur Trimble TSC2 équipé du logiciel 
Trimble Survey Controller™. Pour cet essai, la fréquence était réglée 
pour enregistrer un point RTK par seconde, ce qui correspond à la 
fréquence d’échantillonnage de collecte des données radar.

Le logiciel de traitement des données du radar a été conçu pour 
recevoir et traiter des données de positionnement GNSS uniquement 
en temps réel ; il ne peut pas mesurer ou stocker de coordonnées 
3D. Il était donc nécessaire d’enregistrer les données de topographie 
RTK correspondantes dans le contrôleur. Les données pour le post-
traitement seront utilisées comme données de référence si les valeurs 
des données transmises par le radar sont anormales.

Les membres de l’équipe d’essai n’étaient pas des topographes 
professionnels et n’étaient pas rompus aux produits GNSS. Une brève 
présentation par Guangdong Qiao et la simplicité de l’interface 
utilisateur ont permis à cette équipe de maîtriser rapidement 
l’utilisation de Trimble R8 et de Trimble TSC2 et de mener à bien l’essai 
sans erreur utilisateur.

De retour au bureau, le terminal de traitement de données du véhicule 
a affiché les informations d’exploration sur le terrain en s’appuyant 
sur l’horodatage des données sur le terrain, si les informations 
comportaient certaines valeurs anormales, les données normales 
étaient beaucoup plus nombreuses. Les données du radar ont 
été classées et croisées avec les informations de positionnement 
précises afin d’approfondir la recherche sur les données. Pour faire ces 
correspondances, l’équipe s’est appuyée sur les données de position 
et d’heure précises données par le Trimble R8. Tout le travail de mise 
en correspondance des données a pu être réalisé avec le logiciel TBC. 
La fonction de sélection avancée intégrée peut établir avec précision 
la correspondance entre les coordonnées et l’heure à 1 seconde près.

Les coordonnées obtenues peuvent être supprimées ou sorties 
directement par le logiciel TBC. Il est possible de définir des formats de 
sortie personnalisés pour satisfaire les exigences de format de données 
du terminal de traitement de données. Cette possibilité a permis de 
garantir une intégration transparente entre TBC et les logiciels tiers.

Le projet d’essai dans le désert a été mené à bien avec succès en moins 
de deux heures. Les performances du radar dans l’environnement 
désertique ont répondu aux exigences et les données collectées 
étaient très précises. Les membres de l’équipe ont confirmé que 
le récepteur GNSS Trimble R8 et le logiciel Trimble Business Center 
étaient faciles à utiliser et ont largement contribué au succès de 
l’essai. La même combinaison sera utilisée lors d'un prochain essai à 
Snow Mountain.

Figure 2. L’itinéraire du véhicule dans le désert, suivi par GNSS.

Figure 3. Vues en 3D et 2D de l’itinéraire du véhicule créées par les données 
post-traitées sous TBC.