-14- 

Technologie&plus

U

n navire moderne est une merveille de haute 
technologie. Des gigantesques super tankers et porte-
conteneurs aux navires de croisière de luxe, les bateaux 

qui croisent aujourd’hui les océans sont plus que jamais de 
grandes dimensions, rapides et performants. La construction 
navale employant de nombreuses personnes dans des corps 
de métiers très variés, c’est une industrie très précieuse pour 
l’économie d’une nation. Depuis le milieu des années 1900, 
le Japon, la Chine et la Corée du sud affichent une croissance 
rapide dans le secteur de la construction navale, dépassant les 
leaders traditionnels en Europe et aux États-Unis. La construction 
navale sud coréenne joue désormais un rôle clé dans l’économie. 
Depuis des années, ce pays domine l’industrie de la construction 
navale dans le monde ; en 2011 la Corée du sud détenait plus de 
37 pour cent du marché mondial des gros navires.

Le marché de la construction navale est très concurrentiel et 
les chantiers navals cherchent constamment de nouvelles voies 
d’amélioration des processus de construction et de qualité. 
L’une des approches les plus importantes est l’avènement de la 
méthode de construction en blocs de préfabrication.

Depuis des siècles, les navires sont assemblés sur un un seul site, 
la construction progressant de la quille jusqu’aux ponts et aux 
superstructures. La méthode de construction par blocs implique 
la fabrication du navire en grosses sections ou « blocs ». Au sein 
de chaque bloc, les ouvriers construisent les différents ponts et 
éléments structurels, y compris la coque et la superstructure 
du navire. Les blocs sont assemblés à différents endroits d’un 
chantier naval puis sont mis en place sur le dock de construction 
et attachés au navire. Un bloc exposant toute la coupe du navire, 
il est beaucoup plus facile d’installer de nombreux éléments 
intérieurs. Dans la construction moderne, les blocs peuvent 
inclure la tuyauterie, les chemins de câbles, les services généraux 
et d’autres équipements. En installant autant d’équipements 

que possible pendant la construction de chacun des blocs, le 
chantier naval peut réduire les délais et les efforts nécessaires 
pour terminer l’assemblage final d’un navire.

Mais le degré élevé d’assemblage au sein chaque bloc a un 
prix. Les chantiers navals doivent s’assurer que des douzaines 
de dispositifs et points de fixation sont bien placés. Pendant le 
processus de raccordement des blocs sur le navire, tout défaut 
d’alignement peut se traduire par des retards coûteux et par de 
nouvelles interventions. Pour éviter ceci, les armateurs doivent 
effectuer de nombreux levés pour capturer et analyser la forme 
d’un bloc et l’emplacement de ses composants.

Pendant des années, ces levés étaient faits manuellement. Les 
employés des chantiers navals utilisaient des mètres rubans, 
des calculatrices et des outils analogiques pour capturer les 
dimensions d’un bloc. De nombreux points étaient difficilement 
accessibles, les équipes devaient escalader la face du bloc pour 
procéder aux relevés nécessaires. C’était un travail lent et souvent 
dangereux. Mais avec l’introduction des stations totales de 
topographie, les armateurs ont vu des possibilités d’amélioration 
significatives tant en termes de productivité que sur le plan de 
la sécurité. Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME), 
l’un des grands armateurs de la Corée du sud est l’un des leaders 
en matière d’innovation. 

Sur son site de l’île de Geoje, DSME construit toute une variété 
de gros navires, y compris des porte-conteneurs géants, des 
tankers et autres transporteurs ainsi que des navires destinés 
à transporter du gaz naturel liquéfié (LNG), des voitures et des 
passagers. DSME est le premier grand armateur à utiliser les 
stations totales pour la fabrication et le montage par blocs. 
Mais cette avance pouvait être améliorée. Les ouvriers devaient 
toujours escalader les blocs pour placer les cibles réflectives 
et les opérateurs de la station totale devaient faire appel à des 
dispositifs externes (en général des ordinateurs tablette ou 

Fleuron de 

l’industrie

Grâce aux innovations 

topographiques, les armateurs 

coréens peuvent rester 

aux commandes

technologie&plus

technologie&plus

technology&more